Attention pour toutes les creatures de cette terre ©

CHF 2.75CHF 30.00

De Danielle H. Jolissaint et ses amies et amis de l’orchestre Fluid Spirit.

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Description

Texte, chants, KoTaMo: Danielle H. Jolissaint | Shrutibox: Uwe Müller | Violoncelle: Isabella Knör | Accompagnement musical: Orchestre Fluid Spirit | Enregistrements (en direct), studio son, préparation: Studio son Fluid Spirit Josef Amhof | Durée totale: ca. 78 Min. | Mise en page & production: Danielle H. Jolissaint & Uwe Müller | Sound Recording Copyright et Copyright 2017: Danielle H. Jolissaint | Tous droits réservés

« Je remercie chaleureusement tous les amies et amis de l’Orchestre Fluid Spirit. »
Danielle H. Jolissaint

Éxtraits

Chanson 1 : Le Mysticisme de mon année la plus forte
Demain c’est le jour, le jour où mon année la plus forte va se terminer. Dans mon année la plus forte tu as pu partir. Si fatigué tu as été, et tu l’as confié à personne, mais moi je l’ai vu il y a très longtemps. Depuis longtemps tu n’as plus été celui, que j’ai rencontré. La vie t’a endurci toujours un peu plus, c’est devenu toujours plus froid et la chaleur, que tu as tellement eu une fois, le vent l’a emportée. Comme une inspiration, comme un vent dehors, comme ça tu es venu et comme ça tu es reparti encore, dans mon année la plus forte.
Difficile ça a été avec toi, tu n’as jamais été quelqu’un de facile, même si l’amour devrait nous rencontrer donc si simple, tu as raconté.
Demain mon année la plus forte dans ma vie entière va se terminer. Je suis là encore et toi tu es parti. Tout est bien et tout est réconcilié dans le cœur et l’amour vit, comme elle a toujours vécu dans mon cœur. D’une certaine manière tu m’es devenu de nouveau proche, depuis ton corps a quitté la terre. Je te souhaite, que ton âme devienne transfigurée de tous, que tu répands seulement la lumière et l’amour. Je le fais de ce côté et toi tu es maintenant chez beaucoup des amies à toi, que aussi toi tu les as combattus parfois, avec eux tu peux maintenant aussi être réunie là-bas. Tout est bien, l’amour est là et ça c’est la chanson que j’ai chantée maintenant encore pour toi sur ton dernier chemin.

Chanson 3 : Une chanson d’amour pour toi
Je t’envoie mes sons, ils devront te joindre, une fois de plus ils devront t’emporter la lumière, que tu peux m’entendre, par mes sons, qu’ils t’ont toujours fait si de bien comme tes sons, que j’ai aimé tellement, quand tu me les as chantés. Quand je chante je suis proche de toi, parce que je me vois dans toi, comme tu as chanté aussi pour moi. Et maintenant j’ai le sentiment, nous nous rencontrons encore toujours par nos sons, lesquels je connais si bien de toi. Et tu les reconnais parce que tu les connais de toi. C’est ainsi comment nous, les hommes, devrions beaucoup plus nous nous faire comprendre. Ça serait beaucoup plus agréable, les gens chanteraient l’un pour l’autre et le chant contient tellement de guérison. Parce que quand nous chantons, nous sommes véritables, parce que quand nous chantons, nous pouvons seulement être clairs. Parce que chaque son est seulement né par l’instant, et là chaque seul son est plein de sincérité. Ainsi comme ça devrait être entre nous pour l’éternité. Et quand je chante ici sous le toit du Moulin, je sais que, sur la terre en bas tu es sous notre bouleau et tu donnes ta bénédiction pour notre grand travail, que nous avons maintenant encore devant nous. Nous nous sommes créé un bon terrain, où nous nous retirons ensemble toujours de nouveau et nous nous donnons si beaucoup de force, que les coups durs qui vont surement venir aussi, nous les pouvons amortir avec nos sons qui viennent de notre gorge et qui apportent la guérison.

Chanson 4 : L’histoire de l’arbre-racine-rivière-oracle
L’histoire de l’arbre-racine-rivière-oracle est longue, elle est profonde, elle est unique et sacrée. Mon arbre-racine-rivière-oracle m’a dit tant de choses. Pendant plusieurs heures il m’a raconté des sagesses profondes sur moi-même. L’oracle m’a aidé, de voir de nouveau mon équilibre. L’oracle m’a aidé de pouvoir passer la rivière de nouveau. Et parce qu’il m’a aidé tellement, je l’ai voulu amener à la maison, parce qu’il me fait tellement de plaisir, nous l’avons traité aujourd’hui comme ça, pour qu’il vive encore. L’arbre-racine-rivière-oracle me tient très à cœur. Et toujours, quand je le vois, je me souviens du jour où je l’ai trouvé. Absorbé profondément, j’ai été assis au bord de la rivière et pendant j’ai été assis là tranquille, j’ai remarqué soudain, que quelque chose est assis à côté de moi. Et puis je l’ai vu, et puis je l’ai pris près de moi et je l’ai regardé vraiment au plus profond. Et puis je l’ai nettoyé de toute la boue de la rivière et puis cette magnifique racine a apparu. Le côté droit a été entièrement élimé, le côté gauche vive tout libre, tout solide et vivante dans la joie. L’oracle m’a souvenu si profonde à moi-même, que ça m’a ému aux larmes. Par l’oracle j’ai puis raconté à Uwe beaucoup de choses profondes. Il a juste été assis là avec moi au bord de la rivière, a écouté ce que l’oracle m’a raconté, a écouté ce que l’oracle a raconté de nous deux. Il nous a raconté des sagesses profondes et guérissantes. Tous ce qu’il nous a raconté, a des impacts profonds. Et quand nous le regardons ensemble, il nous fait souvenir fort à ça, ce que nous nous sommes dit ensemble. Notre arbre-racine-rivière-oracle fait partie de nous maintenant.

Chanson 10 : Apporter le plus grand soin à toutes les créatures de cette terre
Mon Jolibeau mon plus cher de tous, de même que vous êtes avec lui, vous êtes aussi avec moi. Si vous n’êtes pas précautionneux avec mon Jolibeau mon plus cher de tous, vous êtes non plus précautionneux avec moi.
Si quelqu’un n’est pas précautionneux avec Marlon Jean-Christoph mon plus cher de tous, il est non plus précautionneux avec moi. Celui qui ne rend pas hommage à mes plus chers de tous sur le monde, il rend non plus hommage à moi. Celui qui ne rend pas hommage à mes amies et mes amis, il rend non plus hommage à moi. Celui qui ne rend pas hommage à les vaches mes plus chers de tous autour du Moulin, et toutes les autres créatures sur cette terre, il rend non plus hommage à moi. J’aime tellement toutes les créatures sur cette terre, et celui qui ne rend pas hommage à eux, il rend non plus hommage à moi. Je suis tellement précautionneux avec toutes les créatures sur cette terre et celui qui ne rend pas hommage à eux et celui qui n’est pas précautionneux avec eux, est non plus précautionneux avec moi et il rend non plus hommage à moi. C’est pourquoi la première chose, ce qu’on apprend chez moi est, d’être précautionneux avec soi-même et avec tous ce qu’est autour de soi-même. Parce que tous sauf ça fait si mal, si on ne respecte pas quelque chose, ce qu’une autre créature juste aime si fort. Et vous pouvez être très sure, chaque créature sur cette terre est aimée d’une autre créature d’une certaine manière. Et ainsi se ferme le cercle vers le début de ma chanson, rendez hommage à Jolibeau et êtes précautionneux avec lui, sinon vous l’êtes non plus avec moi et toutes les autres créatures sur cette terre, qui vous entourent, ça reste certain. Il est une illusion si grande et on en n’apprend vraiment rien, si on se justifie pour chaque erreur qu’on fait. Au lieu d’apprendre est d’être reconnaissante à ça, qu’il y a une personne, où on peut en apprendre quelque chose.

Chanson 11 : L’endroit le plus sacré du Moulin
Ça a été difficile ce matin, ce matin il a été si sombre et maintenant il y a le soleil qui brille par ma fenêtre vers moi. Je vois les arbres hauts avec leurs feuilles dorées et ça brille comme l’or. C’est maintenant que nous chantons la chanson dans cette chambre et les arbres m’attirent juste si fort pour aller dehors, que je ne peux presque pas attendre, jusqu’à je vais être sur l’île assis sur mon tabouret en sapin sous les beaux arbres, là, où je me sens entièrement à la maison, là, où j’ai su au premier moment, quand j’ai vu cette place, que ça va être mon nouveau chez-moi, où je vais rester pour l’éternité. Je le sais déjà, où mes cendres une fois vont être. Elles seront dispersées partout à mes endroits les plus sacrés, et la dernière place va être ici sous les arbres ; de nouveau je vais continuer de pousser comme arbre. À côté de l’arbre, où déjà ma mère est allongée. Cela sonne bizarre, mais je me réjouis aussi de ça. Si je m’imagine, que mes cendres vont être allongées à côté de ma mère, que je vais aussi mettre mon corps à la disposition, que d’autres personnes peuvent planter des arbres dessus, que d’autres personnes continueront de vivre dans le Moulin, qu’ils continueront de m’aimer dans leur cœur. Peut-être ils auront ensuite aussi de la joie, comme moi j’ai de la joie maintenant, que ma mère est allongée là sous la terre et moi j’ai la certitude, que hors d’elle pousseront encore d’autres arbres.
Et maintenant, c’est l’heure d’aller dans la forêt avec vous. Je crois, que maintenant vous êtes prêtes, si pures dans votre cœur, si amendé dans votre cœur, que je peux vous amener à l’endroit le plus sacré du Moulin.

℗© 2017 Danielle H. Jolissaint
Alle Rechte vorbehalten
All rights reserved
Tous droits réservés

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Attention pour toutes les creatures de cette terre ©”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *